Accueil > Compte-rendus > STEPH’ A LA BARJO !!!

STEPH’ A LA BARJO !!!

dimanche 27 mai 2012

Afin de garder la forme,stef s’est testé sur la 1/2 barjo !!! voici le récit de son p’tit footing ............

DEMI- BARJO LE DIMANCHE 17 JUIN 2012-37KMS
(environ 1100 Mètres de dénivelé + et 950 Mètres de -)

Le départ est donné à 10 h à la base de voile de Vauville. Le ciel est gris et légèrement pluvieux, le vent est tombé dans la nuit et il est beaucoup moins fort que la veille.

Sur la ligne de départ je croise David Gosselin ( ex Vir’king raideur ) qui remporte l’épreuve en 3h et 02 minutes. Le speaker nous présente Monsieur Benguigui, non voyant, qui va prendre le départ à nos côtés, et « finisher » de 9 marathons des sables ( hallucinant !!! ). Des applaudissements, une holà nous réchauffent et nous font patienter jusqu’au Départ du starter.
Pour ma part, je suis heureux d’être la, c’est ma première demi barjo, les paysages sont magnifiques et je découvre cette partie de notre région. Sur le plan sportif, je suis plutôt inquiet, j’ai reconnu la veille les premiers kilomètres et je suis sur un terrain accidenté. Je n’ai fait qu’une préparation sur route avec le marathon du mont st Michel il ya un mois. Je compte donc sur ma petite expérience de coureur pour gérer ce trail (objectif prendre du plaisir).

C’est parti, le 1er kilo se passe sur le sable et les pieds sont déjà mouillés au bout de 5 minutes de course. Nous quittons rapidement la plage pour rejoindre des chemins de randonnées qui ressemblent pendant 10 Kilomètres à des montagnes russes. J’alterne donc marche et course à pieds afin de ne pas trop me mettre dans le rouge car je sais que le retour par le sentier des douaniers va être difficile.

A partir du 10ème kilo et jusqu’au 20ème, nous alternons des passages sur route et chemin stabilisé avec beaucoup moins de dénivelé ; c’est même roulant, ce qui me permet d’accélérer pour être dans mon temps de passage à GOURY ( 20 kilomètres en 2h ) ou m’attendent près du ravitaillement mes enfants, mon épouse et des amis venus m’encourager. Je prends quelques minutes pour me ravitailler et discuter avec mes supporters puis je repars en trottinant.

Voilà pour l’apéritif mais je le plus dur reste à venir. Les habitués diront que la course commence à cet endroit et je confirme qu’ils ont raison.

Me voilà donc sur ce fameux sentier des douaniers dont j’ai tant entendu parler. Cela me fait rapidement pensé à certains chemins que j’ai pu traverser au tour du Mont Blanc l’été dernier. ; Bien sur les montées sont moins sèches et moins longues mais au fur et à mesure, je sens laisser beaucoup de forces dans la bataille. Le paysage est vraiment beau. Nous surplombons la mer et bonne nouvelle le soleil est en train de faire son apparition.

Après 5 kilomètres, j’arrive au nez de Jobourg ou je me ravitaille à nouveau et je repars avec un petit groupe de trois avec qui je ferais « équipe « jusqu’à 4 kms de l’arrivée en alternant marche et léger footing. A 9 kms de l’arrivée, nous sommes rattrapés par Bertand Collomb Patton engagé sur la Barjo ( 87 kms ) qui remporte l’épreuve pour la deuxième année consécutive reléguant le deuxième loin derrière

Du 26ème au 33ème, je perds tout espoir de finir en 4H, nous marchons trop souvent et je n’arrive pas à aller plus vite. J’ai mal aux jambes, je m’accroche en espérant avoir un regain d’énergie sur la fin.

Dernier ravitaillement, il reste 4 kilomètres. Je salue mes partenaires du moment et décide de finir fort. Je rejoins une féminine (pompier à Cherbourg) avec qui je terminerais l’épreuve et que je remercie de m’avoir « booster « dans l’ultime ascension.

Bilan 4h25 d’effort et une 104ème place sur 255 arrivants. Je reviendrais mieux préparer la prochaine fois et peut être tenter un jour de m’aligner sur le 87 kms. Super Trail, magnifique paysage , je recommande à tous de le faire. Bravo à l’organisation ainsi qu’aux bénévoles.

Sportivement,

Stéphane.

Voir les photos

Documents joints